Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ma 2ème année en sage-femme (1ère partie)

Publié le par Lullabaloo

Certes j'en arrive à la fin (de la 2ème année), mais pourquoi pas en faire un récapitulatif :

Début d'année, reprise mi septembre avec des ateliers sur la naissance et les soins au nouveau-né et à la femme qui a accouché, des exposés sur les voyages à l'étranger des 3èmes et 4èmes années sage-femme (Maroc, Bénin, Nouvelle Calédonie...). Puis les cours.


Octobre
: stage en maternité : stage super intéressant et tranquille, un vrai bonheur de s'occuper des bébés, d'accompagner et de conseiller les mamans. La MFP (maître de formation pratique) est venue m'évaluer une fois afin de voir ma prise en charge d'une patiente et de son bébé (surveillances post-partum, biologie, allaitement, soins à la mère et au bébé etc...). Puis à la fin du stage : une note finale comprenant les différentes évaluations des sages-femmes tout au long su stage + la note de la MFP = note total du stage et à rendre ensuite : un rapport de stage d'une quarantaine de pages sur le suivi d'une femme et l'analyse des anomalies qui ont pu survenir. Bref satge bien sympathique, tout ce que j'aime (forcément !).


Novembre
: stage en chirurgie urologique. Stage généraliste donc voilà quoi quand on vient de maternité et qu'on s'y sentait bien, dur dur de retourner en stage infirmier...! (j'apprécie bcp mes collègues infirmiers ça je ne le renie pas par contre ;-) ). Enfin tout de même de la pratique classique (prise de sang, sondage, drains, pansements patatipatata etc....) Mais ! oui il y a une ombre au tableau : la MFP, qui n'est autre que ma prof de chirurgie et qui n'est autre qu'une "Madame qui veut tout savoir, tous les liens, le pourquoi du comment du diagnostic" lorsqu'elle vient nous évaluer.
Donc, le jour de l'évaluation : moi et l'autre stagiaire on arrive 2h avant dans le service pour préparer notre "cas". Soit entre autre, connaître les 17 médicaments du patient, pourquoi a t'on arrêté tel médicament pour le reprendre avec untel, qu'a t'on fait à son néo-rein, les liens avec sa maladie de Crohn, son HTA, le plan de soin avec les perfs à s'occuper, ses drains, sa PVC, sa sonde vésicale, ses sutures... Enfin quand on a finit, on est contente et épuisée et morte de faim (6h à 14h sans manger on a la dale !!!).
Puis re-cours, des présentations orales devant la classe sur les muscles abdominaux au cours de la grossesse et leur rééducation (a tient je pourrais en faire un article !)

Décembre : Stage en psychiatrie, service d'alcooliques et dépressifs. Oui oui oui, vous vous demandez pourquoi un tel stage. Bref je me suis dit la même chose mais voila j'en suis ressortie satisfaite et c'est l'essentiel. C'est le genre de stage pour lequel on a bcp d'appréhensions, bon ok parfois c'est justifié (!) mais en fin de compte le service ou j'étais était tranquille. Et ça apprend énormément sur le fait que l'on ne jugera plus les gens qui sont en difficulté et qu'on ne cherche pas souvent à comprendre lorsqu'ils sont alcooliques (et dépressifs). Equipe soignante en béton, des gens supers, accueil des stagiaires excellent, on fait partie de l'équipe et ça quoiqu'il en soit c'est le pied !
Bref voici voila
NOEL

Commenter cet article