Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ma 2ème année en sage-femme (2ème partie)

Publié le par Lullabaloo

Ouf ! bon ben je continue le périple (périple de lecture en tout cas !)

Janvier : stage en chirurgie gynécologique. Reprise après les vacances et on ré-attaque à 48h par semaine : 5 jours de stage (8h/jr), 1 journée de cours le vendredi (8h de cours et tjrs bien lourds : chir, médecine, patho) oui on adore bosser le weekend et se reposer un seul jour !
Bon ben stage gynéco : des curetages, des hyperstimulations, des cancers du sein, des grossesses extra-utérines, des kystes ovariens etc.... Intéressant mais équipe pourrie de chez pourrie avec aucun soutien psychologique aux patientes (dans le sens on s'en fou elle vient de faire une fausse couche, c'est la 6ème mais voila quoi), infirmières ne nous laissant pas faire grand chose au début mais après c'est sure on en ressort pro des IM (intra-musculaires) ou il y en a 20 par jours (prénarcoses oblige), et de l'enlèvement de drains.

Février : Une partie des examens de l'année dont : pathologie gynécologique, droit et législation, anesthésie, physiologie de la grossesse, soins gynécologiques (1ère partie) et oral sur un sujet d'obstétrique. Ah et j'oubliais : un exposé devant la classe sur les MST et la grossesse.

Mars : Stage en salle de naissance. Autrement dit le Nirvana, ce que toutes les étudiantes attendent et préfèrent. J'ai fait ce stage en France (d'autres sont parties au Maroc), et c'était génialisime, les sages-femmes, la surveillante, les infirmières étaient exceptionnelles. Il a fallut apprendre vite, très vite. Donc au programme : accouchements (eheh ben oui), accueil des madames (anamnèse, état de la situation, monito, examen clinique...), pose de KT rapido avec perfs et tout le bazar, prepa de la péridurale, touchers vaginaux, palpation, présentation, rupture des membranes, sondage, soins au nouveau né... et surveillances en tout genre (post-partum immédiat...) Enfin tout ce qu'il y a autour de la femme qui accouche et j'oublie l'essentiel : la relation avec la patiente/les parents, qui est empreinte de complicité, de soutien et de reconnaissance mutuelle. Quoi de plus beau que de retenir sa petite larme à chaque accouchement (notamment quand le petit bout sort et va dans les bras de maman, juste à ce moment là ;-) ) Bref que du bonheur (malgrè, biensur, des moments difficiles qui sont toujours présents...), là est le coeur de tout et de cette manifique profession, que je veux faire de tout mon coeur et mes tripes !!!
J'abrège parceque là c'est un roman ! Ce stage s'est excellemment bien déroulé, très fatiguant mais passionnant. Puis quoi de plus génial ensuite de voir sur ses feuilles d'évaluation : fera une excellente sage-femme et cela de l'écriture de 3 sages-femmes, sans oublier les remerciements et les photos des nouveaux parents...! Après ça, on repart à bloc et prête à tout traverser pour réussir ce beau métier.

L'année continue avec en avril un stage en médecine (bon voilà rien de spé à dire), le 8 mai une journée spécial bien-être sage-femme est organisée pour nous, au programme : cours de yoga, massages, réflexologie pour femmes enceintes, et cours de prénatale aquatique (tout cela étaient des cours pour nous apprendre ce que l'on fait avec les femmes enceintes)

Puis mi mai : début des examens !
Du 19 mais au 18 juin : oral de médecine et de chirurgie (appliqué à l'obstétrique),pratique de médecine et chirurgie, recherche, soins gynécologiques (2ème partie), embryologie, pédiatrie, pathologie pédiatrique, radiologie, pathologie chirurgicale, pathologie obstétrique, pathologie médicale, pharmacologie, pratique sur le post-partum, épreuve intégrée, psychologie appliquée, psychiatrie, démarche en soins, soins à domicile de la sage-femme, sociologie. OUF et après ça vous me souhaiterez bonnes vacances ou plutot bon boulot en salle de naissance !

Commenter cet article