Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Boulot clinique : Jour 15

Publié le par Lullabaloo

Je déclare aujourd'hui la journée des mamans qui pleurent...
Je généralise mais il y a des jours comme ça ou l'ambiance est un peu spéciale. Déjà j'arrive, ça donne le ton de la journée : ce WE il y a eu une expulsion avec MFIU (mort foetale in utero) à 33 SA... Dame aux antécédents lourds, 2 ITG (=interruption thérapeutique de grossesse) pour bébés anencéphales. Les parents ne veulent pas d'autopsie, on ne sait pas ce qu'il s'est passé... appremment au moins 15 jours que le bb était décédé.
Je vais voir les 2 dames dont les césariennes sont programmées ce matin : une pour siège et qui ne souhaite pas accoucher par voie basse et l'autre pour une disproportion foeto-pelvienne (=bassin trop petit). J'arrive dans la chambre, l'infi n'a pas réussit à piquer et sonder l'une d'entre elle (qui est donc bien énervée d'avoir le bras troué de partout...!), elle commence donc à avoir les larmes aux yeux (stress de la césa + nerfs qui lachent + ratée par l'infi), on reprend pour la perf et la SV, je repars chercher du matériel manquant : la voisine (2ème césa programmée) est en pleurs ! elle aurait du partir depuis 45min en césa mais elle est toujours là, l'infi avait fait sortir le mari le temps de sonder l'autre madame (mais comme rattage : plus de temps sans son mari donc stress de la césa + nerfs qui lachent + pas de mari + dame à côté qui se fait truscider = crise de larmes !) je vais la voir, tente de la rassurer (en vain, j'ai pas la tronche de son mari donc c'est pas moi qu'elle veut, j'peux toujours causer quoi), je retourne soutenir l'autre madame qui se fait truscider, ça va mieux la torture est finie : perf et sonde sont mises avec succès par la SF. Les césa partent au bloc dont une (celle au mari manquant) qui pleure toujours.
Je retourne en salle, accueil d'une dame qui est au terme + 2 jrs, à ce qu'il parait, hier elle était déjà venue pour un controle quotidien d'après terme, elle croyait qu'on la garderait mais en fait on l'a laissé partir et devinez comment elle a réagit... elle a pleuré ! Bon aujourd'hui suite à l'examen, elle est à 2 cm, début de travail, on lui annonce qu'elle reste, devinez comment elle a réagit... elle a pleuré !!! Ben oui, vous comprenez, à terme + 2 elle pensait pas qu'on la garderait, elle avait prévu sa journée avec son fils donc elle était pas prête du tout psychologiquement ! (alala)
Bref je l'aime bien donc je reste pas mal avec elle (pis ya qu'elle aussi donc bon), on papote pour faire passer les pleurs et évacuer tout ça. Le travail avance, on la perfuse, elle commence à avoir des contractions plus douloureuses donc devinez quoi... elle re-pleure, je prépare le set à péri (froid dans le dos : en allant chercher la Xylo au frigo : une alèze cachant ce qu'on ne veut pas imaginer...le bébé du weekend), on appelle l'anesthésiste, il arrive, je l'installe et pendant l'installation de la péri devinez quoi... elle re-re-pleure ! On dirait vraiment une petite fille ça fait bizarre.
Bon après ça on est moins sensible à ses pleurs quand même... On repapote, je la re-rassure sur le déroulement de l'accouchement, on revoit comment il faut pousser (car elle avait un mauvais souvenir de la poussée qu'elle ne savait pas comment faire à son précédent accouchement), je lui dit qu'elle a passé le plus long (la barre des 5 cm) et qu'après ça va plus vite surtout si c'est son 2ème, elle comprend bien, est bien rassurée donc tout baigne.
Aussi tôt dit aussi tôt fait, en moins d'une heure elle est à complète, je reviens de l'installation d'une césa pour le lendemain que la tête du bébé est quasi déjà dehors ! Juste à temps pour injecter le synto aux épaules ;-) et notre petite maman re-re-re-pleure et c'est trop chou car là c'est en voyant la jolie petite bouille de sa fille.
Fin de journée, la SF à rencontré la dame qui a perdu son bébé à 33 SA, finalement pas de funérailles, beaucoup trop cher pour les parents qui n'ont pas l'argent, éclatement en sanglots de la maman, s'en est trop pour elle, finalement le bébé sera transporté au labo puis certainement incinéré... quelle journée.

Commenter cet article