Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Boulot clinique : Jour 16

Publié le par Lullabaloo

Piouf quelle journée ! (je commence par les mots avec lesquels j'avais terminé à l'article précédent c'est pas beau ça ? bref)
Primo : je suis un aimant à hypotension méchante, deuzio : je suis un aimant à gens stressant dans les situations d'urgence !
Aujourd'hui, patiente qui est là pour accoucher, apparemment on va l'aider avec un gel et un peu de synto par la suite. Le début de travail dure, finalement qq heures après on appelle l'anesthésiste (que je ne connais pas trop comparé aux 2 autres avec qui on travaille plus souvent), la SF est avec l'anesthésiste, coup de fil important pour la sage-femme, je dois lui emmener le tel, je vois le mari collé à la porte donc je lui propose d'aller attendre là où il y a des sièges exprès mais je me prend un beau "non !" et là je me dis "aïe !, prend ça dans la tronche" parceque soit disant "ça se passe mal"  dit il (mais comment lui expliquer que sa présence n'aidera point et qu'il gène plus qu'autre chose... on lui dit pas, vaut mieux pas) . Je rentre dans la salle, l'anesthésiste "ahhh mais j'en ai maaaarre qu'on rentre toutes les seconnndes...patatipatata", je me dis "lui il va pas me souler longtemps, si il galère à poser sa péri c'est certainement pas de ma faute" (en plus quand je rentre, je suis hyper discrète :-D), (entre temps la SF m'a dit de vraiment éloigner le mari très encombrant, bon cette fois il a obéit, le polisson) bref l'anesthésiste a l'air de vraiment vraiment galérer vu la tête de la sage-femme. 15 minutes plus tard (en + des 20 minutes précédentes !), il réussit à la mettre (tout étonné d'entendre qu'au premier accouchement l'anesthésiste avait installé la péri comme sur des roulettes).
Bon puis voila, je prépare le synto et là panique à bord  : grosse hypotension, la SF stress un gros coup et m'ordonne haletante de préparer de l'éphédrine, là dans ma tite tête je me dis "je ne stress pas, si je panique comme elle je mettrai 2 fois plus de temps à préparer la chose en raison de tremblements excessifs qui entraveront mes manip' !", donc je garde mon sang froid je me re-dis quand même "au lieu de paniquer inutilement elle devrait déjà la mettre sur le côté gauche, lui mettre de l'O2, remonter ses jambes et voir si la TA bouge..." en effet elle aurait du vu qu'au moment pile ou j'injecte l'éphédrine ben la tension était à 11/6... bon ben tanpis elle finira à 13/7... !

Je dis que je suis un aimant à hypotension car ça m'est déjà arrivé ICI et une autre fois encore avec un autre anesthésiste qui avait ultra stressé avec autre belle hypotension à 6/4 : c'était tout juste la relève, je venais d'arriver et on m'a envoyer sur le champ préparer rapidement une péri et assister l'anesthésiste qui était déjà là, très pressé.
Précipitation, j'ai à peine le temps de voir que la perf est bouchée par plein de sang que l'anesthésiste est en train de finir de piquer (bigre, me dis-je), s'en suit THE hypotension, l'anesthésiste part choper l'éphédrine et comme par hasard (c'est toujours comme ça), c'est une tubulure différente de celles de d'habitude, du coup pas de robinet pour faire une IVD, l'anesthésiste arrache à moitié une tubulure qui était plantée grace à un trocart dans un embout spécial pour y injecter les produits. Enfin des trucs abusés vu que si la SF d'avant était venue vérifier une dernière fois que la perf coulait bien (surtout en vue d'une péri...), et si j'avais eu le temps d'arriver et ne serait ce que de voir la patiente dans son ensemble (donc voir la perf bouchée et changer de tubulure...!) ça ne serait pas arrivé ! voila ce que c'est de faire confiance aveuglement à l'équipe précédente... bref ça s'est bien fini mais bon voila quoi c'est embêtant quand même ce genre de situation largement évitable.
Coup de gueule fini, bonne soirée !

Commenter cet article

Lullabaloo 23/07/2008 17:41

ah c'est marrant ça le drap sous la fesse !
Ben sinon pour la SF, je n'ai moi même pas très bien compris comment cela se faisait qu'elle l'ait laissé comme ça mais bon ça fait augmenter notre vigilance à nous les étudiants ;-D

auréliegg 23/07/2008 12:06

C'est toujours impressionnant, ces hypotensions après la pose de l'APD. Là où je bosse, les anesthésistes placent un drap plié sous la fesse gauche de la patiente, du coup, je n'ai pas eu d'hypotension depuis 3 ans(mais quelques unes quand j'étais esf... on devais toujours avoir une seringue d'éphédrine prête avant que l'anetsh n'ai posé son KTAPD), et l'APD n'est pas latéralisée.
Bonne fin de stage !

Lyorana 23/07/2008 03:36

Ouf !! Vraiment pas évident ! Ça me semble dur à gérer tout ça. Tu as bien réagi, bravo ;) Ça craint par contre que la SF n'a pas pensé à faire tous les gestes que tu as décrits ? On ne peut pas dire que ton travail manque d'action en tout cas ;) Bon courage ! à la prochaine