Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y a des jours comme ça...

Publié le par Lullabaloo

J'arrive, je suis affiliée à une sage-femme, nous avons 3 patientes pour nous : les patientes sont réparties entre 4 sages-femmes généralement, et 3 césariennes sont programmées le matin. Pour ce qui est de nos patientes, la première est une gémellaire de 50 ans qui doit être césarisée, la 2ème une primipare en travail qui a rompu chez elle il y a plus de 12h donc antibios à faire toutes les 4h et nous attendons les résultats de sa pelvimétrie car le gynéco avait un doute, la 3ème
est une 2ème pare où l'induction a été commencé la veille. Jusque la tout va bien, nous allons tranquilement voir nos patientes le contact passe super bien. Bon, petit bémol pr la gémellaire je ne suis pas allée en salle de césarienne car il y avait déjà une SF et sa stagiaire, ma SF, 2 pédiatres assistants, 2 gynécos donc cela faisait beaucoup à mon gout...

Là où les choses ont commencé à se corser c'est vers 10h, nous avons déjà notre primi sous péridurale, tout va bien, jusqu'au coup de fil du gynéco qui dit que sa pelvimétrie indique qu'un accouchement voie basse sera impossible donc césarienne à 14h quand il reviendra... déception des parents, mais bon ils gardent le moral. Là la SF avec qui je suis reste en salle de césarienne pour aider les autres car ils prennent du retard. Pour finir elle y restera jusqu'à au moins 14-15h et du coup je m' occupe de la surveillance des 2 patientes en travail. C'est chouette, je fais ça à ma sauce, les antibios pour la primi, aller la voir de temps en temps (fatalement les touchers sont plus très utiles... donc je la laisse tranquille et je surveille le monito et ses paramètres), je propose à la 2ème pare le ballon, qu'elle adore ! puis son col étant un peu récalcitrant (ultra postérieur, 50% effacé, épais, 1,5cm de dilatation...) depuis un bon moment cela ne pourra qu'améliorer les choses, puis atténuer la douleur des contractions ! Elle contracte super bien donc le synto reste au même débit, cela devrait faire avancer les choses (la tête est encore trop haute pour rompre). Ceci dit je me méfie car pour son 1er le début du travail a été très long et la 2ème partie (que j'estime vers les 5cm puis avec une rupture de membrane) très rapide...

A 14h, j'ai préparé notre primi pour aller en salle de césar car le gynéco est là de même que l'anesthésiste, mais au moment de décoller on entend crier dans le couloir qu'il faut laisser la place à une urgence : une femme à 25 SA avec le coude du bébé dans le vagin (elle a eu une césarienne antérieure en février 2008 seulement !) donc direction illico la salle de césarienne, un convoi d'assistant pédiatre suit la patiente, toutes les SF y vont pour voir, bref le genre de chose que je déteste car faire un attroupement au bloc c'est pas l'idéal et retrouver en même temps le service vide où il n'y a que moi et une autre stagiaire pour toutes les patientes en travail ! (le service comprend tout de même 12 chambres de travail...!).
Donc je reste avec la patiente et je lui explique pourquoi elle devra encore patienter...
La 2ème pare est à 3-4cm, la douleur commence à être forte, sur ce je vais dire à la SF que je prépare pour la péri car je pense que l'on prend un risque à trop attendre dans le sens où elle va surement prendre le tournant "acccouchement-TGV". Entre temps la relève est arrivée mais se trouve elle aussi à squatter le bloc pour voir la 25 semaines puis une autre SF est aussi en salle pour accoucher sa patiente. Le gynéco de la 2ème pare arrive (moi je suis restée car la SF-relève qui prend en charge ma patiente est partie en salle de césar... alors qu'elle devait rompre ses membranes), il est furax car la RAM est toujours pas faite, il me demande de venir avec lui et il va rompre (il est tellement miro qu'il ne sait même pas lire le débit du synto...). Bref la patiente est à 4cm, col encore un peu postérieur, il romp. Là je me dis qu'elle va très bientôt accoucher, ce que je précise à la stagiaire qui me relève aussi.
Je pars donc accompagner la primi en césar car une salle d'acc a été transformé en salle de césar et tout le monde est pret. Les parents ont tous les 2 hate, ils sont trop mimi et puis le bébé va avoir le même prénom que moi :-)
La césarienne commence, on sort le bébé, et la je vois la tête du papa changer, je regarde la tête de la petite puce : oula je vois une grosse fente labiale, je me dis merde ! Et ma colère est accentuée par les 3 assistants pédiatre qui s'affairent autour et qui ne daignent même pas d'expliquer au papa abasourdi ce que c'est ou du moins de lui dire qu'ils constatent bien qu'il y a qqchose, car je pense que c'est horrible de ne rien dire et de laisser le silence... Avec la SF on lui explique, on sait bien qu'il a vu et que cela le perturbe... Pour finir : fente labio-palatine bilatérale ou gueule de loup... Par la suite on apprendra qu'il y a aussi une anomalie au niveau de la moëlle épinière... Je suis sur le cul, on ne s'y attendait pas, et ça n'a pas été vu une seule fois à l'écho...
Et là j'entend qu'on installe mon autre patiente en salle car elle est à complète (en 30 min après la RAM, tiens donc ! on s'en serait pas douté...) la SF de la relève est un peu prise au dépourvu du coup. Comme la salle est juste à côté de là où je suis et bien je suis contente de me dire "au moins je verrai aussi mon autre patiente accoucher" et elle je sais que ça se passera bien donc je me dis que c'est l'occaz de rattraper le coup dur de la primi... Les parents sont contents de me voir car ils me croyaient partie et je leur avait bien dit que j'étais déçue de ne pas voir leur petit bout naître, résultat je l'ai vu et tout s'est très bien passé.
Je retourne à côté et on installe la petite puce de la césar sur son papa en peau à peau (avec la saturation au pied car elle a eu un peu de mal à démarrer...). Il est 16h et je me dis qu'il est temps de partir car fatigue, stress et ventre vide m'indiquent que mes limites sont atteintes !

Fin de la journée, un peu déboussolée...!

Commenter cet article