Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Big Baby Boys Day

Publié le par Lullabaloo

Bon ok je me suis un peu lâchée sur le titre mais je le trouvais marrant donc...

Ce matin là je prend ma garde et ma collègue me laisse une patiente en salle qui vient d'arriver, c'est une 2ème pare de 43 ans qui est à 6cm. Elle a un utérus cicatriciel (antécédent de césarienne pour souffrance foetale en début de travail) et suspicion de macrosomie, ça va nous donner le même travail qu'une primi mais avec un gros loulou en plus (chouette ). Sa pelvimétrie est bonne, le bassin devrait largement laisser passer ce bébé.

Lorsque je l'examine  elle est bien à 6cm mais un bébé hauuuuut à perpète. Bon, on va déjà mettre la péri pour ne pas qu'elle ait encore plus mal et puis comme à mon habitude je la tournerai dans tous les sens pour aider bébé à s'engager (nan bon je dis ça comme ça, comme si je faisais n'importe quoi mais je réfléchi quand même (un peu ) aux positions adaptées en fonction de la position de bébé).

La péri la détend parfaitement, elle retrouve le sourire et je peux donc concrètement lui expliquer comment je vais l'aider à "mener" le travail pour qu'on garde une bonne dynamique.

Entre temps vient me voir une patiente (2ème pare, aucun atcd particulier mis à part forceps pour son 1er de 3400g) qui était dans le service car elle avait rompu la nuit sans trop de contractions. Là elle a mal ! je l'installe donc en salle, elle est à 3-4cm, un bébé haut mais beaucoup moins que l'autre lol donc il me semble appliqué (elle a en réalité fissuré la poche des eaux est toujours là). On installe la péri.

Bref pour abréger, ces deux accouchements ont été très longs à mon goût car pour le coup j'ai été présente à 100% pour ces deux patientes car je sentais bien que leurs bébés étaient costauds et pas faciles à faire descendre donc je les ai mobilisé en moyenne toutes les 30min-1h chacune (sans compter les soins et actes à côté) donc très peu de répi.

C'est alors que pour ma 1ère patiente à l'utérus cicatriciel nous sommes arrivés à une stagnation à dilatation complète pendant de nombreuses heures, impossible de faire descendre bébé au delà des épines sciatiques (et l'impression bizarre qu'il pouvait passer...). J'ai essayé de faire mon maximum, de la mobiliser à fond, la rupture des membranes, de mettre du synto, d'aider bébé à tourner... bref après autant de temps le gynéco à tranché et moi j'ai suivi, la mort michelin.jpgdans l'âme ! bon peut être pas mais j'étais dégoûtée quand même... La dame s'est sentie quand même soulagée d'aller en césar car pour tenter le tout pour le tout nous avons essayé de la faire pousser et ça n'a rien donné. Je l'accompagne au bloc (mon autre patiente est à complète mais le bébé encore haut, bigre), et c'est un beau petit mec de 4350g qui voit le jour ! Bon il aurait fait 3700g j'aurais encore plus eu les boules mais là bon, j'ai éventuellement accepté l'idée qu'il ne serait pas passé...

Je retourne en salle, la péri de ma patiente ne marche plus, le catheter a surement bougé car mes réinjections ne la soulage pas (et c'est pas comme si le travail avait avancé d'un coup et tellement vite que ce serait ça la raison). Là aussi c'est long, et c'est pourtant son 2ème bébé. Je la bouge bouge bouge, bébé arrive partie moyenne preeesque partie basse, je l'encourage à accompagner son bébé à chaque contraction, pas comme nos poussées une fois que l'on est installé mais des poussées d'accompagnement plus douces en étant sur le côté.

Bébé progresse très doucement, elle a trop mal, on s'installe. Malgré ce travail long et fatiguant elle garde l'énergie de pousser, son mari l'encourage magnifiquement bien. Fatalement on dépasse laaargement les 30 minutes de poussées (actives) dont on parle dans les bouquins. Mais elle ne veut pas à nouveau de forceps pour sortir son bébé et... moi non plus.

Elle le pousse donc, jusqu'à ses dernières forces, je sens bien qu'il est gros, je dois faire une épisio, mais alors là j'ai compris ma peine une fois la tête dehors et les épaules qui ne viennent pas.... (et là le mot dystocie des épaules plâne dans ma petite tête...), heureusement s'en est une fausse et après quelques manip un peu sport et une super maman qui pousse bien au moment où on lui dit ce beau bébé se pose sur son ventre, un peu sonné les premières secondes mais il reprend vite du poil de la bête . Bref verdict : 4700g, 51,5 cm et 38cm de périmètre crânien... Elle l'a sorti sans ses forceps et quasi sans péri et elle peut en être fière !

Après être rincée de ma garde il me reste tout juste le temps de finir les papiers et d'accueillir une petite patiente qui a rompu puis ciao dodo !

Commenter cet article

speedy 21/02/2011 22:46



Désolée, mais cet article me gène parce qu'il finit sur:


* une femme avec antécédent de césa, elle finit en césa, gros bébé de 4,3kg, il ne serait pas passé


* une femme sans antécédent de césa, elle finit sur une voie basse, gros bébé de 4,7kg, il a fini par passer.


Même si j'ai bien lu que pour la première maman, tu as fait tout ce que tu pouvais, pourquoi ce jugement 'avec 4,3kg, il ne serait pas passé'? Le cas de la deuxième maman prouve exactement que
cette logique ne tient pas. Il n'est pas passé pour pleins de raisons que personne n'a pu maitriser.


J'ai moi-même un antecedent de cesa (gros bébé, déclenché à 39SA sur conditions locales défavorables, 0 contractions, césa pour échec de déclenchement). La mater m'a déjà expliqué que si BB2 >
3,8kg on césarisait direct, même pas le droit à une tentative. C'est ce que j'appelle la double peine. Je vous le demande, puisque vous semblez comprendre le besoin de réparer une première césa,
appliquez à ces mamans, la même logique qu'aux autres



Lullabaloo 22/02/2011 15:52



Bonjour,


Il n'y a pas de "jugement" en disant il ne serait pas passé ce bébé, et il n'y a aucune logique qui dit que comme une femme a eu une voie basse alors son bébé même gros passera par le bas et
inversement pour l'autre patiente qui a eu une césar. ça s'est passé comme cela ici et ça aurait pu être l'inverse, le résultat n'est pas du à un jugement, ce sont des faits et ces deux femmes
ont 2 morphologies différentes, chez l'une un 4,7 kg est passé et chez l'autre un bébé plus petit n'est pas passé, c'est comme ça. L'antécédent de césarienne a pu jouer dans le sens ou en effet
on ne va pas blinder la patiente d'ocytocine pour ne pas faire pêter la cicatrice et risquer une rupture utérine avec les conséquences parfois mortelles que l'on connaît et le liquide était
teinté et des anomalies du RCF devenaient trop intenses donc le jugement n'était pas "elle a eu une césarienne donc on part en césarienne" mais plutôt "ce bébé ne va pas tenir le coup, il ne
descend pas, on ne peut plus attendre des heures".


Bref le problème aurait été le même sur celle sans antécédents de césarienne mais le fait est que chez cette dame ce gros bébé a bien supporté le travail et est passé voie basse puis cette dame
l'a super bien poussé.


Pour votre cas je ne comprend pas pourquoi ils césariseraient d'office si le second bébé dépasse 3,8kg, parceque d'une on ne sait jamais précisément leur poids avant la naissance et de 2 un échec
de déclenchement pour une précédente césarienne ne justifie pas de faire une 2ème césar d'office...


Vous me demandez d'appliquer la même logique aux patientes mais le souci est qu'il n'y a pas de "logique" prédéfinie, c'est du cas par cas et on fait avec ce que l'on a, appliquer une "logique"
systématique serait évidemment complètement inadapté dans le domaine de l'obstétrique.



bene 14/02/2011 15:04



oui ces elle qui peuvent etre fiére d'elle mais si vous les SF vous etiez pas là on serais pas grand chose pour accouché


perso j'aurais peru pied a un moment si on m'avait pas soutenu surtout pour bb1 car j'avait peur ( comme tout le monde je pense )


 


tu fait un boulot magnifique même si parfois ls cesar son la tu reste un sf est tu sait accompagné temps bien que mal


biz



bene 14/02/2011 14:18



bravo , tu as mis 2 beau bébé au monde


les maman peuvent etre fiere d'elle met aussi de toi


 


 



Lullabaloo 14/02/2011 14:58



ça oui c'est à elles d'être fière, après pour ma part, pour la 1ère patiente je ne suis pas fière du tout mais si elle est satisfaite et a la sensation d'avoir été soutenue et bien accompagnée
alors j'ai simplement fait mon boulot et cela m'apporte un petit réconfort


Après pour la seconde patiente j'étais vraiment très contente surtout pour la dame que ce bonhomme soit sorti voie basse, sans instruments, et avec un périnée conservé au maximum (une épisio
c'est pas la gloire mais elle n'est pas pire que celle qu'elle a eu pour son 1er)