Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Urgence et série de primi

Publié le par Lullabaloo

Voici en gros un titre comme résumé ultra-succinct de ma garde.

J'arrive donc tranquilement, ma collègue me laisse une accouchée et une primipare (appelée de façon plus courte "primi" par le corps médical, = 1er bébé) en travail sous péridurale, le service est calme et à moitié plein : comme d'hab on se dit que dans ce cas c'est qu'il va se re-remplir très vite, hum à peine cette idée me passait par la tête que ça allait vite être du "aussitôt dit, aussitôt fait..." !

Bref 3h après ma patiente accouche, tout se passe super bien, je l'ai bougée dans tous les sens (comprenez "j'ai utilisé la mobilité posturale au maximum"), comme d'hab j'aime bien et c'est efficace !  L'autre accouchée a pu être ramenée dans sa chambre j'ai donc mes salles vides.

Puis commence la série, une 2ème pare arrive, elle a un antécédent de césarienne pour non progression de la dilatation après RPM (rupture prématurée des membranes) à terme. Bref pas de déclenchement pour cette dame qui est à son terme, ma collègue précédente l'avait vu, elle l'avait décollée (décoller c'est passer son doigt entre le col et la poche des eaux pour la décoller un peu et cela "déclencherait" un peu plus vite le travail, ça créé des contractions du moins...). Elle revient donc car elle a contracté toute la journée, qu'elle a pris un bain et du spasfon et qu'après ça, ben c'était pire ! Nous voilà donc devant un début de travail, le col s'est bof modifié donc pour la soulager je lui donne une chambre et lui fait une injection de spasfon/atarax... qui en fait ne la soulagera pas... Elle reste cependant tout le temps allongée et sur le dos, je tente donc de lui expliquer que le travail n'avancera pas des masses si elle ne se mobilise pas un minimum (et être allongée ça ne diminue pas la douleur des contractions, ça a même plutôt tendance à l'accentuer... à priori. Après c'est aussi souvent du cas par cas). Bref elle a le ballon, je lui suggère aussi de descendre accompagner son mari qui va prendre un café, ça lui changera un peu les idées. Sur ce une autre patiente arrive, une autre primi, qui me dit contracter mais avec un si beau sourire que j'y crois moyen... ( ahhh ces méchantes sages-femmes... ben je vais regretter cette pensée !)

Je l'installe dans une salle, on commence le monito, je prend tous ses bilans sanguins, examens et fait les vérif classiques (tension, bandelette, température etc...) et le TV, qui est le même qu'il y a 3 jours, mais qui est très favorable car on est à 2 doigts, col court, souple et un bébé qui applique bien. Je laisse tourner le monito et referai un TV voir si ça a bougé, auquel cas j'aurai confirmation d'un travail qui avance.

Une autre primi arrive, elle pense avoir rompu et les contractions se réveillent bien. Idem, installation, monito, vérif de bilans et constantes. Elle a bien rompu, liquide clair avec un col postérieur, effacé à 1 doigts et une tête qui applique bien, je laisse un peu tourner le monito, préparation du dossier.

A ce moment là encore une autre primi arrive, elle a très très mal, a du mal à marcher et me dit que dans la nuit une violente douleur à gauche l'a réveillée et qu'ensuite des contractions sont arrivées, alors moi dans ma tête de sage-femme le tilt se fait et j'ai l'HRP (hématome rétro placentaire) qui clignote très fort, je touche immédiatement son ventre tout en l'accompagnant en salle pour voir s'il y a une hypertonie, ça contracte méchant en tout cas. Gloups.

Soulagement lors de la pose immédiate du monito, le rythme du bébé est bon (ouf, déjà l'urgence immédiate/ à la seconde/ sans dossier/ avec départ en césar est un peu plus écartée), je l'examine prudemment, col postérieur, mi-long, fermé et un bébé haut, le rythme est parfait, ce qui me permet de ne pas me faire de la tachycardie excessive ! Ses constantes sont bonnes (TA : 12/7, FC : 85, T°C : 36,8) et sa BU nous indique des traces d'albumine.

Et croyez le ou pas mais mon sang n'a encore fait qu'un tour quand on m'amène son dossier et que je vois "2 hospitalisations pour métrorragies abondantes et décollement placentaire large", et là je me dis merde, je cours faire les bilans sanguins nécessaires (parceque biensur elle est venue avec son mari en panique et sans aucun papier, donc pas carte de groupe etc...) j'appelle le doc d'une main, je prépare le dossier d'une autre et je contrôle le monito d'un oeil. On lui fait donc une écho, je la réinstalle ensuite pour remettre un monito, toujours aussi parfait donc comme elle contracte aussi beaucoup je la ré-examine voir si ça bouge, ça ne bouge pas d'un poil, elle est anxieuse au possible, le mari aussi, bref décision de partir en césarienne pour éviter une catastrophe (car pour le coup, si ce placenta se décolle, on a un risque important de perdre le bébé et en plus de mettre la vie de la mère en réel danger si s'en suit un HRP avec CIVD).

On la prépare en 2 temps 3 mouvements, je lui explique, j'essaye de la rassurer du mieux que je peux, tout en contrôlant mon autre primi dans la salle d'à côté, qui s'avère bel et bien en travail avec des contractions toutes les 3-4 minutes et pas des moindre ! Son col bouge un peu, donc zou elle va en chambre avec un ballon et le conseil de se mobiliser au max et de venir me voir dès qu'il y a changement.

surcharge-travail.gifAu même moment mon autre primi qui a rompu voit son travail avancer, elle est à 3 bons centimètres voir 4 avec optimisme, elle douille donc je perfuse et prépare pour la péri. On pose la péri en mode rapido, on surveille les premières dizaines de minutes avec l'anesthésiste avant de descendre pour la césar. Alors imaginez comme c'est très confortable pour moi et mes nerfs de descendre en césar, qq étages en dessous laissant 3 patientes en travail (de même que pour l'équipe du haut (infi + auxi)qui se retrouve avec mes patientes...)

Fort heureusement, tous mes bilans sont partis en temps et en heure pour chaque patiente (j'ai vraiment eu le rythme de faire 5 choses à la fois pour avancer au max sans qu'il nous manque tout ce qui est primordial tel que des bilans à jour pour l'anesthésie, les infections et parcequ'on est jamais trop prudent de se dire "et si elle elle saigne après ? et que j'ai pas tout à jour, ben c'est la cata !" etc...).

Pour la césar, le bébé va très bien, il y avait bien décollement, je pense qu'on a échappé aux risques qui nous guettaient du coin de l'oeil...

Je remonte donc rapido, et entre temps devinez quoi ? et ben une autre énième primi est arrivée pour contractions et petites pertes de sang. Pareil, un col postérieur, effacé à un doigt large et des contractions bétons, j'attend de voir comment ça évolue, et à l'idée de devoir préparer un 5ème dossier d'admission je commence à saturer et me dire que je suis pas prête d'avoir fini....

Ma patiente qui est sous péri va bien, le travail avance, elle est à 5cm, le col commence a devenir cerclant... je dégaine ma seringue de spasfon pour injecter à la contraction.

Je met une de mes primi du service en salle pour la perfuser et rompre car on commence à stagner, et c'est super favorable pour cette issue, le col est centré, effacé, à 4cm, tête bien appliquée et poche des eaux qui bombe bien. Et le plus important : la patiente est biensur au courant de pourquoi je lui propose de rompre et quelle sera la suite, sans oublier de la rassurer que tout ce qu'il faut pour la péri est prêt, histoire de ne pas être prise au dépourvu, ni moi, ni la patiente (car après la rupture des membranes, généralement ça avance vite après).

Pour cette garde pas évidente niveau organisation et accompagnement avec mes patientes j'ai du formé une équipe avec les couple car je n'avais pas énormément de temps à leur consacrer (du moins pas comme je voulais) donc il fallait être claire avec eux sur ce qu'ON déciderait ensemble et ce qu'ON allait faire et pas que MOI la sage-femme, sinon très vite on se rend compte que ça ne marche pas.

Bref retour dans le feu de l'action, rupture des membranes faite, liquide clair, et on avance !

Entre temps la césarienne remonte (le personnel de salle de réveil n'est pas encore arrivé donc on fait sa surveillance post césar), j'apprend que la 2ème pare du début (atcd de césarienne) a rompu, c'est super, là aussi ça va pouvoir avancer, on l'installe donc en salle aussi.

Bref ma collègue arrive ENFIN, je lui laisse les 3 salles d'accouchements pleines et une patiente en travail dans le service, et je vais pouvoir rentrer, manger, boire et faire pipi ce que j'attendais depuis 13h... oui collègue en retard...


Commenter cet article

Elodie 03/11/2010 17:09



Rhooo ma pauvre Lull', décidément t'es pas épargnée avec tes gardes!!! Mais ils vont t'achever! En tout cas bravo tu as encore super bien assuré, tu as su être à l'écoute comme tu l'es si bien
sur 9 mois en moi.com, tu es une super sage-femme et on sent tellement que tu aimes réellement ton métier, pourvu que cet amour te dure tout à long de ta carrière ma gentille Lull',


Plein de bisous


Lollie



Lullabaloo 03/11/2010 18:28



Ah j'ai comme qui dirait été baptisée  


Après même dans les moments où on se sent un peu débordée ou dépassée j'essaye certes de rester au maximum dans l'accompagnement avec les couple mais c'est dur dur ! et les nerfs commencent un
peu à lacher au bout d'une dizaine d'heures de garde lol


Mais promis je vais faire mon maximum pour apprendre à gérer ET la montagne de boulot ET mes patientes en restant à leur écoute et à leurs petits soins.


Je me suis quand même bien sentie frustrée à la fin de cette garde et notamment à cause du fait que la grande majorité étaient des "primi", parceque ces femmes là ont encore plus besoin de
présence de la part de la SF car c'est leur 1er bébé et 1er accouchement. Et elles étaient trop de primi en même temps donc faire un bon accompagnement avec chacune était vraiment impossible...
snif, bon on fera mieux la prochaine fois


Je t'embrasse ma Lollie, toujours adorables tes petits mots sur le blog



Laminedor 02/11/2010 17:02



Bonjour


Votre site est très intéressant, faites-le connaitre!!!
Pour cela, je vous invites à venir le référencer dans l'Annuaire LaMined'Or...
Votre site apparaitra également sur laminedor.blog.mongenie.com
Ah j'allais oublier, c'est entièrement GRATUIT.
Cordialement


LaMinedOr
http://a-laminedor.1s.fr